zébulon (57)

A PROPOS

C’est un état avant d’être un choix de métier que d’être artiste dans une vie.

Je suis artiste. Passionnée, j’aime la création plus que tout ou presque… c’est mon meilleur moyen d’expression.

Mon travail se base sur l’art de la récupération qui a infusé mon enfance africaine. Motifs, matières, couleurs, textures, formes. Mais aussi mélanges, respect de mon imaginaire et liberté de raconter… Etre authentique et naturellement proche de ce que l’on a à sortir et à donner de soi pour toucher l’autre en plein coeur.

Il y a dans ma démarche artistique la volonté de créer un pont entre art brut et art contemporain. Ce que nous sommes tous dans notre époque est aussi issu de ce que nos histoires, nos ancêtres, nos gènes nous ont laissés.

Le must absolu pour moi étant la rencontre de ma sensibilité avec celle de l’autre. C’est là que l’art prend tout son sens selon moi.

Fin 2017, mon attachement à l’Afrique ressurgit et je développe une nouvelle collection d’art dolls en bois de récupération inspirées par la Déesse de la Fécondité africaine aussi appelée Poupée Ashanti. Une révélation qui me permet de revisiter ce mythe en m’ouvrant les portes d’un nouveau monde, comme une grande respiration.

Je vis et travaille en Touraine, et collabore avec des galeries, participe à des salons, marchés d’art, expositions collectives et personnelles.

On retrouve mes œuvres dans des institutions, chez des particuliers amateurs ou des collectionneurs en France et à l’étranger.

L’art ressemble à un conte dont la nature est pourtant bien réelle. Il dit love ! Il fait boum !

ILS EN PARLENT…

« … œuvres … inventives, rêveuses, spirituelles, originales. Des peintures, des sculptures à la poésie brute et décalée, assemblages hétéroclites et sympathiques de collages, de matériaux récupérés, de dessins, de couleurs joyeuses … Dans les peintures, les dessins, les sculptures de Chrystèle Saint-Amaux, le contraste entre les matériaux bruts et le raffinement féminin des éléments plastiques offre de singulières surprises. » / Le Parisien, sept2016, Valérie Auriel, Journaliste BeauxArts pour la Galerie Atelier Pièce Unique de Cécile Coutant

« J’adore la direction qu’elle prend : la spontanéité de son travail des couleurs, des textures, du collage. Le côté poétique et street art à la fois. Le mélange d’icônes twisté avec des giclées d’oranges fluo ! C’est généreux, décomplexé, sincère. Foncez ! » / Juin 2016, Cynthia Thiéry, Illustratrice Designer Graphique & Créatrice de la marque POPEE

– « Sensible et instinctive, elle raconte des mondes singuliers remplis de symboles comme dans les rêves… elle raconte des tranches d’humanité en leur consacrant une douce et belle puissance, ses oeuvres sont des ex-voto, des prières pour que nos âmes s’élèvent… » / Tourang’L le mag, 2014, Karen Passemard correspondante

– « Originalité, créativité, savoir-faire, parcours atypique… Tels étaient les principaux critères pour la sélection du jury Tours Madame. Zébulon (pseudo jusqu’en 2010 devenu série de peinture) pour une âme d’artiste. Peintre, coloriste, scénariste du quotidien, … Passionnée de design et sensibilisée à l’art de la récup’, elle s’inspire de tout ce qui lui passe à portée de mains pour créer des histoires joliment mises en images… » / Tours Madame, novembre 2011

En 2017 Isabelle Racine et Alain Heudes de France 3 Val de France viennent faire une visite dans mon nid’artiste… l’occasion de revenir sur mon travail et ma démarche artistique in situ dans mon nouveau lieu de travail. Pour lire l’article qui se finit avec le reportage, cliquez sur l’image.

Reportage complet avec vidéo en fin d’article / France 3 / octobre 2017

En 2012 lors d’une exposition personnelle à la Galerie du Château de l’Etang à Saran (45), sous mon pseudonyme Zébulon devenu depuis le nom d’une des séries dans mon travail, France 3 Région s’intéresse à mon parcours. Cliquez sur l’image pour lire le reportage.

France 3, 2012

Mon travail est souvent identifié par les connaisseurs comme faisant partie du courant de l’ART BRUT, LIBRE, SAUVAGE, SINGULIER pour le résultat qu’il offre et pour son origine très instinctive due à sa nature autodidacte.

Pour en savoir plus sur la naissance de ce courant artistique, vous pouvez visionner ce très beau reportage produit par ARTE France.